L’allaitement : contraception naturelle ?

Le fonctionnement de l’allaitement ?

Juste après la naissance de votre bébé et à la délivrance du placenta, il y a chute d’hormone dont la progestérone, qui permet alors à la prolactine de démarrer la production de lait. Plus les seins sont stimulés par la succion du bébé, plus la lactation augmente. 

L’autre hormone qui intervient dans la lactation est l’ocytocine. Elle est responsable du reflet d’éjection du lait, car celle-ci va alors libérer le lait des alvéoles vers les canaux lactifères. C’est également l’hormone du bien-être, de l’amour et du lien émotionnel. 

Vos seins sont une fabrique à lait, elle ne s’arrête jamais, elle travaille en continu, mais elle est sensible à la loi de l’offre et de la demande : plus le sein est drainé, plus il produira de lait.

L’allaitement, un moyen de contraception ? 

Cette méthode de contraception naturelle appelée MAMA (méthode d’allaitement maternel et de l’aménorrhée)

« Aménorrhée » signifie absence de menstruation et « méthode » veut dire technique de contraception.

Elle peut être démarrée dès la naissance. 

La succion du sein maternel par le nourrisson entraîne, chez la mère, la stimulation d’une hormone, la prolactine, qui peut éviter l’ovulation.

Les conditions idéales pour être efficace sont :

  • L’allaitement est exclusif,
  • Les intervalles entre les tétées ne dépassent pas quatre heures, six heures la nuit,
  • au moins 6 tétées longues ou 10 tétées courtes chaque jour
  • Il n’y a pas encore eu de retour de couche, aménorrhée persistante (absence totale de règles).
  • l’enfant n’a pas plus de 6 mois.

Dans ces conditions (et uniquement), la protection conférée dépasse 98 % pour les six premiers mois. Quand l’un de ces critères n’est plus satisfait, une autre méthode doit être utilisée pour ne pas tomber enceinte.

Et il convient d’utiliser également une autre méthode de contraception en cas de retour des règles, de réduction de la fréquence ou de la durée des tétées, d’introduction de l’alimentation au biberon ou dès que le nourrisson atteint l’âge de 6 mois (OMS).

Quelles autres moyens de contraception sont possibles ?

Il existe différents moyens de contraception, tels que :

Méthodes hormonales – Œstroprogestatifs :

  • pilule, 
  • anneau vaginal,
  •  patch transdermique

Méthodes hormonales – Progestatifs :

  • pilule, 
  • implant souscutané, 
  • injection intramusculaire

Dispositifs intra-utérins :

  • cuivre 
  • lévonorgestrel 

Méthodes barrières: 

  • préservatifs masculins et féminins, 
  • diaphragme et cape cervicale, 
  • spermicides

NB : Parlez en avec votre gynécologue ou votre sage-femme afin de prendre le moyen de contraception le mieux adapté pour vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :